Le SoluBlog

Qui sont les personnes en situation de surendettement ?

Published On: novembre 2021

Si, en comparaison annuelle, leur nombre a connu une baisse de -24%, ce sont plus de 108 000 dossiers de surendettement qui ont été déposés auprès de la Banque de France en 2020. Et près de 97% d’entre eux ont été déclarés recevables par la commission de surendettement. Qui sont les personnes en situation de surendettement en France ? De quels revenus disposent-ils ? Réponse tout de suite, selon les résultats de la dernière enquête typologique de la Banque de France.

Souvent des personnes isolées

Un premier constat s’impose lorsque l’on s’intéresse au profil des personnes en situation de surendettement : la plupart sont isolées. En effet, moins de la moitié (46%) sont en couple, quand 27,7% sont divorcées/séparées. 20,9% sont célibataires, et 4,8% sont veuves. Un cinquième des personnes qui déposent un dossier considèrent, d’ailleurs, leur divorce ou leur séparation comme l’une des causes principales de leur surendettement !

Des actifs avant tout

Autre caractéristique importante : le surendettement concerne avant tout les personnes en âge de travailler. La tranche d’âge des 35-54 ans représente en effet près de la moitié (49,4%) des dossiers déposés. Les plus de 55 ans, pour leur part, déposent près du tiers des dossiers. Quant aux plus jeunes, ils restent minoritaires aux yeux de la commission de surendettement de la Banque de France.

Si elles sont avant tout en âge de travailler, les personnes surendettées ne sont pas pour autant toujours en activité. 26% d’entre elles sont en effet au chômage en 2020 (+1 point par rapport à 2019). 12,9% n’ont pas de profession et sont sortis des fichiers de Pôle emploi. Et 10,5% sont en situation d’invalidité, en congé maladie longue durée ou en congé parental. Des données stables en comparaison annuelle.

Principalement des locataires

S’agissant du logement, on notera que 74,4% des personnes surendettées sont locataires. L’habitat précaire est aussi sur-représenté, avec 11,5% de personnes hébergées ou occupants à titre gratuit. On notera, enfin, que les ménages surendettés ne sont que rarement (3,5%) propriétaires de leur résidence principale. Ce qui peut avoir tendance à complexifier le réaménagement des dettes par la Banque de France.

De faibles revenus

Sans surprise, l’enquête typologique 2020 de la Banque de France nous confirme que les ménages confrontés au surendettement sont avant tout ceux qui disposent de faibles ressources. Ainsi, 64% d’entre eux gagnent le Smic net mensuel (soit 1 219 euros pour 35 heures de travail par semaine) ou moins. Et parmi ceux-ci, 57% ont un niveau de vie qui les place sous le seuil de pauvreté monétaire, évalué à 1 063 euros par mois. Des difficultés qui touchent différemment les hommes et les femmes. Les mères de famille monoparentales surendettées sont, pour 7 sur 10 d’entre elles, en situation de pauvreté.

Résultat ? La moitié des ménages qui déposent un dossier de surendettement auprès de la Banque de France ne disposent d’aucune capacité de remboursement.

Des dettes en hausse

Une incapacité à faire face à ses mensualités d’autant plus problématique que, de son côté, la dette moyenne par dossier, hors immobilier, progresse entre 2019 et 2020 de +3%, pour atteindre 30 317 euros. Dans le détail :

  • La dette immobilière (crédits immobiliers, arriérés) représente 34,4% de l’endettement global, et est présente dans 14,5% des dossiers, pour un montant moyen de 109 359 euros.
  • Les dettes à la consommation (crédit renouvelables, prêts personnels affectés ou non, location avec option d’achat) représentent 37,1% de l’endettement global. Elles sont présentes dans 74,5% des dossiers, pour un montant moyen de 22 916 euros par dossier ;
  • Les dettes de charges courantes (logement, impôts, énergie et communication…) représentent 12,9% de la valeur des dettes. Elles sont présentes dans 78% des dossiers de surendettement ;
  • Les « autres dettes » (dettes sociales, dettes pénales, réparations diverses…) représentent 14,2% du montant de l’endettement global, pour un montant moyen de 12 061 euros.

Déposer un dossier de surendettement est une démarche longue (de nombreux justificatifs sont demandés par la Banque de France) et peut aboutir à une procédure de rétablissement personnel (avec ou sans liquidation judiciaire), ou à une restructuration de la dette. Néanmoins, n’oubliez pas qu’il est possible d’agir avant. Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, vous pouvez notamment opter pour une vente avec faculté de rachat. Cela vous permettra de dégager les fonds nécessaires à l’assainissement de votre situation financière.

Commentaires

Leave A Comment

Contactez-nous !

Ensemble, trouvons une solution adaptée

Nous contacter